J’en suis convaincue depuis que j’ai commencé à former des commerçants à Facebook : même petits et seuls, ils peuvent réussir sur Facebook. Alors, imaginez un peu les perspectives s’ils sont moins seuls et formés !! Je vais vous expliquer comment m’est venue cette certitude.

La première raison qui me rend certaine que les petits commerçants ont une carte à jouer sur Facebook provient des utilisateurs de Facebook, et des raisons qui nous mènent tous à fréquenter ce réseau.

Facebook est un réseau social et la première raison d’en faire partie est de créer un lien social : parler à ses amis, être au courant de ce qu’ils deviennent, discuter de sujets qui nous intéressent.
Petit à petit, Facebook est aussi devenu un endroit où l’on s’informe : on veut être au courant des dernières actualité, chacun sur les sujets qui l’intéressent : les gossips people, la mode, les actualités en France et à l’international, son groupe de musique préféré, les artistes, écrivains, acteurs… Bref, en fonction de ses centres d’intérêt chacun y trouve des contenus. Et bien sûr, sur Facebook chaque contenu peut donner lieu à une réaction, un commentaire et un partage, le rendant viral et élargissant encore plus la conversation.
Avec plus de 33 millions d’utilisateurs actifs en France, c’est le Café du Commerce puissance 1000, un bouche-à-oreille inégalé aux mailles très serrées.

Facebook est une conversation au café

 

Donc, les gens sont là pour papoter ou s’informer avec légèreté et arrivent les entreprises et les marques qui trouvent sur Facebook un lieu idéal pour se montrer, se faire connaître et fidéliser leur clientèle.

 

Pour les grandes entreprises, la tâche est ardue. Par la magie de son algorithme, Facebook trie et filtre les publications qui seront diffusées au client. Et plus la page a de Fans et plus le tri est sévère. Entre 7 et 10% en moyenne, la portée organique (c’est-à-dire le nombre total de personnes ayant vu vos publications par le biais d’une distribution non payante) est encore plus basse pour les grands comptes. Plus on a de fans plus la portée organique est faible, jusqu’à 1%… Le seul moyen d’assurer sa présence est donc de dé-serrer les cordons de la bourse et de payer des publicités sur Facebook. Les grandes marques peuvent se le permettre et le jeu en vaut la chandelle, parfois.

Les grands perdants sur Facebook sont les entreprises moyennes nationales… Pour être visibles elles devraient mobiliser un budget trop important. La plupart assurent donc une présence a minima.

Le commerce local a une carte à jouer.

Il est une part importante du lien social dans la vraie vie, alors pourquoi pas sur un réseau social. Il a sa place dans les conversations, plus facilement qu’une marque nationale parce qu’on le connait personnellement ! Et Facebook l’attend à bras ouverts : des interfaces intuitives pour gérer facilement sa page, des options de ciblages de pub très très locales (1 km autour de la boutique !!) et un sacré coup de pouce dans la distribution des publications.
A partir de 300 fans, un commerce local ressent déjà des retombées en boutiques quand il communique sur Facebook ! Un boulanger m’a dit : j’ai mis en photo sur Facebook le gâteau spécial Fête de Mères. Près de 15 personnes se sont présentées à la boutique en disant qu’elles l’avaient vu sur Facebook et qu’elles souhaitaient le commander….

En communicant local, au plus près de l’utilisateur de Facebook, un commerçant a de meilleures retombées pour sa boutique qu’une grande marque. Avec une formation à l’outil et une ligne éditoriale solide, chaque commerçant peut réussir sur Facebook, j’en suis convaincue. L’échelon local offre définitivement plus de visibilité sur Facebook que le national.

Et dans votre enseigne, est-ce que chaque établissement à sa page Facebook ?

N’hésitez pas à répondre en commentaire.

Je propose des solutions pour les enseignes, pour communiquer local en gardant une vision nationale ! Faisons connaissance !

Comment tous les commerçants peuvent réussir sur Facebook, et surtout les petits!
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *